Voix et silence dans les arts

Posted: February 10, 2017 in Uncategorized

ColloqueAnitaFR

English version

L’objet de ce colloque est d’analyser diverses pratiques artistiques – en musique, dans la poésie performative, les arts plastiques et les arts vivants – qui se construisent dans l’espace où l’art fusionne la voix et le silence, le dire et le taire, l’expression et l’omission volontaire de la parole. Voix et silence se déclinent en fonction du médium, du dispositif, des lieux de production et de réception. Dans son acception physiologique, la voix est une émission sonore produite par la vibration des cordes vocales au moment de l’expiration. Elle est donc à la fois mode de transmission du souffle, support de la parole et médium des émotions, et elle est indissociable du sujet et de la subjectivité.

La voix, dit Henri Meschonnic, est « l’intime extérieur », et son grain est propre à chacun. Parallèlement, le silence, notion tout aussi complexe, ne se limite pas à l’absence de paroles ou de sons. Par sa nature même, le tableau est silencieux et on ne peut en parler que de manière métaphorique. En musique, John Cage l’a bien souligné, le silence absolu n’existe pas car nous sommes immergés dans un bruissement constant. Au théâtre, voix et silence sont indissociables car la matière théâtrale est faite d’un entremêlement de voix, de paroles, de gestes, de regards, de silences, de souffle… Dans les poèmes improvisés de David Antin, la voix hybride et le langage du corps sont à l’origine du processus créatif, comme le sont le souffle et les pauses silencieuses dans la poésie de Gary Snyder. Quant au cinéma, sa puissance et la fascination qu’il opère, sont en grande partie liées aux procédés formels et aux diverses configurations que prennent la voix et le silence dans le jeu avec l’image.

Ce colloque vise à dépasser les études, nombreuses, de la voix, d’une part, et du silence, d’autre part, pour se concentrer sur l’entrelacs des deux notions, les glissements, les résonances et les contacts de l’une à l’autre.

Appel à communications

Programme et informations

Le colloque aura lieu les mercredi 14, jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 juin 2017 sur le campus Lettres et Sciences Humaines (CLSH) de l’Université de Lorraine à Nancy, salle G04. La journée de conférences du jeudi 15 se déroulera au Théâtre de la Manufacture.

Se rendre à Nancy
Se rendre au CLSH – Université de Lorraine
Se rendre au Théâtre de la Manufacture – à 10 minutes à pied du centre-ville et du CLSH
Se loger à Nancy: résidence universitaire Bed&Crous et hôtels

Inscription et tarifs
L’inscription au colloque est de 50€ pour les universitaires, et de 15€ pour les étudiants.

Ces frais comprennent l’inscription au colloque, trois déjeuners (jeudi, vendredi et samedi), ainsi que le dîner du vendredi soir dans un restaurant de Nancy.

Page d’inscription

Contact: claudine.armand@univ-lorraine.fr

Comité scientifique: Claudine Armand (Université de Lorraine – Nancy), Johan Callens (Vrije Universiteit Brussel), Gilles Couderc (Université de Caen-Normandie), Pierre Degott (Université de Lorraine – Metz), Claudia Desblaches (Université de Rennes 2), Jean-Philippe Heberlé (Université de Lorraine – Metz), Yannick Hoffert (Université de Lorraine – Nancy), Lucie Kempf (Université de Lorraine – Nancy), Jean-Marie Lecomte (Université de Lorraine – Nancy), Gilles Marseille (Université de Lorraine – Nancy), Marcin Stawiarski  (Université de Caen-Normandie), Melvyn Stokes (University College London), Grégoire Tosser (Université d’Evry-Val-d’Essonne), Patrick Van Rossem (Université d’Utrecht), Denis Vermaelen (Université François Rabelais –Tours)

Advertisements

Comments are closed.