« La fabrique des chercheurs : les chercheur(e)s se livrent », 15 mars 2018.

Posted: February 16, 2018 in Uncategorized

« La fabrique des chercheurs : les chercheur(e)s se livrent », 15 mars 2018, BUL SHS, Nancy

Dans le cadre de cet événement organisé à la Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences Humaines et Sociales de Nancy, les chercheurs de différents laboratoires de l’Université de Lorraine ont été invités à présenter leurs publications récentes à un large public. Nathalie Collé et Monica Latham ont représenté IDEA et présenté la série d’ouvrages « Book Practices & Textual Itineraries » publiée au sein de la collection « Regards croisés sur le monde anglophone » et consacrée aux questions relevant de l’histoire du livre, des études textuelles et des études sur l’illustration. Après une brève introduction sur l’ensemble de la collection, elles ont détaillé le volume 5 de la série, paru en 2017 : Illustration and Intermedial Avenues. Cet ouvrage bilingue (français et anglais) et collectif (il comprend neuf articles) met en lumière la nature intermédiale de l’image d’illustration et invite à repenser la relation dialogique entre texte et image, écrivain et illustrateur, illustrateur et commanditaire, et leurs lecteurs. Il s’adresse aux chercheurs, universitaires et praticiens qui s’intéressent à l’illustration dans ses formes diverses et variées et aux façons de la concevoir, de la créer et de la lire.

image book practices

Nathalie Collé & Monica Latham, gen. eds; Sophie Aymes, Brigitte Friant-Kessler & Maxime Leroy, guest eds. Illustration and Intermedial Avenues. Vol. 5. Série Book Practices & Textual Itineraries. Collection « Regards croisés sur le monde anglophone ». Nancy: PU de Nancy – Éditions Universitaires de Lorraine, 2017. 184 pages. ISBN-10 2814303015. ISBN-13 9782814303010.

Illustration and Intermedial Avenues est un ouvrage bilingue (anglais et français) et collectif, et le 5e volume de la série Book Practices and Textual Itineraries de la collection « Regards croisés sur le monde anglophone ». Co-dirigé et édité par Nathalie Collé (maître de conférence à l’Université de Lorraine et spécialiste de littérature britannique et de l’illustration) et Monica Latham (professeur de littérature britannique à l’Université de Lorraine et spécialiste de critique génétique), et publié aux PUN – Éditions Universitaires de Lorraine, ce volume regroupe des contributions de chercheurs et de praticiens de l’illustration de différents horizons culturels, sociologiques, épistémologiques et critiques qui s’intéressent à l’illustration dans ses différentes formes et sous ses diverses facettes.

Il est le résultat du travail d’Illustr4tio, un réseau international et interdisciplinaire de chercheurs et de professionnels qui travaillent sur les théories et les pratiques liées à l’illustration. L’objectif de ce réseau est de favoriser les échanges et le travail interdisciplinaire entre l’université et les professionnels de l’illustration, dessinateurs et graveurs, les éditeurs, les conservateurs de musées, les responsables d’institutions culturelles et les collectionneurs. Il s’intéresse, au-delà de l’image d’illustration, à l’évolution du livre et à ses formes multiples, à celle de l’édition et des arts graphiques, ainsi qu’à celle des supports et formes d’expression numériques. Le travail mené dépasse les frontières de l’université française et vise à la constitution d’un réseau international de chercheurs et de praticiens actifs dans le développement d’un champ de travail et d’étude en pleine expansion et longtemps négligé.

Les auteurs de ce volume sont Clinton Cahill, « senior lecturer » au département graphique de la Manchester School of Art, UK, Stephen Crowe, dessinateur et illustrateur britannique installé à Seattle, Elissar Kanso, artiste libanaise issue de l’école des Beaux-Arts de Beyrouth et doctorante à l’Université de Bordeaux Montaigne, Christophe Lebold, maître de conférence à l’Université de Strasbourg et spécialiste de littérature nord-américaine, Nikol Dziub, ancienne diplômée de l’ENS de Lyon et docteur en littérature générale et comparée à l’Université de Haute-Alsace, Hélène Ibata, maître de conférence habilitée à l’Université de Strasbourg et spécialiste de l’art britannique des dix-huitième et dix-neuvièmes siècles, Émilie Sitzia, maître de conférence à l’Université de Maastricht et spécialiste d’art et littérature, Chloé Thomas, docteur de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et spécialiste de poésie et modernisme américains, et Nanette Hoogslag, dessinatrice, illustratrice, chercheuse et enseignante à l’Université Anglia Ruskin à Cambridge.

Les neuf articles réunis dans ce volume abordent, de manière directe ou indirecte, et tout à fait novatrice et originale, la dimension intermédiale de l’image d’illustration, une dimension encore peu travaillée malgré le développement ces dernières années des études liées d’une part à l’intermédialité (un concept apparu à la fin des années 1980 aux Pays-Bas et en Allemagne en réaction au cloisonnement des disciplines et des médias, développé initialement par Jürgen Müller et devenu depuis un champ de recherche qui prône une approche pluridisciplinaire des relations et des interactions entre les médias au sein d’une œuvre et dans des contextes variés) et d’autre part à l’illustration.

Les sujets abordés vont des considérations de l’illustrateur et du lecteur à leur implication, physique et psychologique, émotionnelle et intellectuelle, dans le processus de création et de lecture de l’image d’illustration, aux contraintes, techniques, esthétiques et commerciales, qui façonnent le travail de création de l’image ainsi que sa lecture et sa réception. Ils mettent en lumière un cas tout particulier d’intermédialité, celui des rapports entre l’illustration et la source d’où elle prend forme (œuvre littéraire, récit de voyage, article de journal, couvertures et images de magazine, mais aussi imagination du créateur et inconscient collectif) et les supports où elle s’inscrit (livre, magazine, journal, site Internet, ou encore œuvre picturale), et entre ses créateurs, diffuseurs et lecteurs. Ils invitent à repenser la relation dialogique entre texte et image, écrivain et illustrateur, et artiste et commanditaire, et plus généralement entre l’illustration, le texte, le livre et ses autres supports, mais aussi l’art de manière plus générale, et leurs créateurs et lecteurs/amateurs.

Cet ouvrage s’adresse aux chercheurs, universitaires (enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants de Master) et praticiens qui s’intéressent à l’illustration dans ses formes diverses et variées, du dix-neuvième au vingt-et-unième siècle, et tout spécialement à sa nature intermédiale.

Advertisements

Comments are closed.