Préparation de la journée

Posted: July 10, 2019 in Uncategorized

Présentation de l’interdisciplinarité dans un projet AHRC par Giuliana Pieri (Professor at Royal Holloway, University of London) : Interdisciplinary Italy 1900-2020 (http://www.interdisciplinaryitaly.org/)

Giuliana Pieri présente son parcours : a suivi une formation d’historienne de l’art, puis est devenue spécialiste en culture historique et en études italiennes ; mène depuis des projets intrinsèquement interdisciplinaires, à l’interface des disciplines dans un contexte où, en Grande Bretagne notamment, la pratique de l’interdisciplinarité est devenue la condition de tout financement.

Interdisciplinary Italy est un projet qui explore les pratiques inter-artistiques et inter-médiales dans l’Italie moderne et contemporaine, à travers des activités et travaux traditionnels (séminaires, colloques, publication + présence Internet forte) mais aussi plus novateurs et moins logo-centriques.

S’intéresse à l’interdisciplinarité dans les Humanités : les façons dont les disciplines artistiques et académiques interagissent ; rencontres inter-artistiques and inter-médiales ; à la croisée de la culture visuelle, de l’histoire de l’art, de l’histoire, de la littérature, du cinéma, etc.

Implique des équipes de recherche multidisciplinaires travaillant sur des objets hybrides (20e et 21e siècles) ; des chercheurs, écrivains, et praticiens (photographes, par exemple).

Combine pratique & théorie (ekphrasis, “the total work of art”, “picture theory”, etc.) et envisage cette combinaison comme un processus, une cartographie à définir.

S’intéresse aux nouvelles modalités de la production et de la communication de la recherche ; envisage des stratégies disciplinaires et discursives nouvelles ; repense les modalités de la recherche universitaire ; conçoit la pratique elle-même comme recherche ; encourage les regards et expertises croisés.

Met en contact une discipline avec les différents champs des sciences humaines, sachant qu’un objet d’étude peut être abordé selon différentes perspectives disciplinaires.

Parmi les modalités de mise en œuvre, on retiendra :

  • le travail collaboratif et la co-création et co-diffusion de la recherche (en opposition à une recherche isolée et à des méthodes traditionnelles de production et de communication)
  • la recherche de partenaires en dehors du milieu universitaire (musées, écoles, grand public, etc.)
  • l’impact de ces recherches en dehors du milieu universitaire (expositions, évènements culturels, etc.)
  • la contribution à la formation (en milieu scolaire, notamment)
  • la production et la diffusion de la recherche selon diverses modalités nouvelles : documentaires filmiques, photographies, vidéos, essais vidéos, blogs, artistes en résidence, travail en arts visuels, etc.

Voir également, sur les conseils de Giulina Pieri, le projet Transnationalizing Modern Languages: Mobility, Identity and Translation in Modern Italian Cultures, https://www.transnationalmodernlanguages.ac.uk/, qui s’intéresse à des questions liées à la traduction, la mobilité, et la migration ; et qui relève, entre autres, de l’anthropologie, des sciences sociales, et de la géographie culturelle.

Comments are closed.