Appel à communications

Accueil Appel à communications Comités Programme et résumés Inscriptions Infos pratiques

(Scroll down for English version)

« Le texte se présente comme une extrapolation de la phrase. » (M. Wilmet, Grammaire critique du français, Paris, Hachette-Duculot, 1997, p. 582)

« La construction interne d’une clause est essentiellement faite de rapports de rection (sélections, accords) (…) Au-delà la combinatoire est d’une tout autre nature [reposant] sur des rapports de présupposition ou de production d’information. » (A. Berrendonner, « La phrase et les articulations du discours », Le Français dans le monde, Recherches et applications, février-mars 1993, p. 22)

« A clause is a lexicogrammatical object, a structure of wording; whereas a text is a semantic object, a structure of meaning. » (M. Halliday, [1982] “Text semantics and clause grammar:  how is a text like a clause”, in J.J. Webster (ed.), On Grammar (Vol. 1 in The Collected Works of M.A.K Halliday, 2002, p.242)

Ces citations permettent de mettre en relation différents niveaux du discours, à savoir mot (wording), proposition (clause), phrase et texte (text), et nous invitent à problématiser les relations entre diverses unités langagières (mot, syntagme, unité prosodique, phrase, paragraphe, texte, discours…).

L’objectif du colloque sera de susciter un dialogue entre des spécialistes de l’analyse micro-linguistique avec des spécialistes d’une analyse plus contextualisée et plus large, une macro-linguistique. L’enjeu sera de réfléchir à nos pratiques d’analyse et d’aller vers une meilleure compréhension de l’interaction des différents niveaux linguistiques.

Il s’agira notamment de s’interroger sur l’interdépendance/indépendance des différents niveaux linguistiques (segmental/supra-segmental, discours/langue, unité syntaxique/unité informative ou discursive etc.) dans l’analyse de phénomènes langagiers en particulier, relevant, a priori du niveau micro (par ex. en syntaxe au niveau de marqueurs isolés) ou du niveau macro (par ex. au niveau de l’agencement des unités discursives et des structures informationnelles, argumentatives/rhétoriques ou encore narratologiques) voire d’un niveau intermédiaire (par ex. anaphorisation, construction contextualisée du sens).

Se posent le problème de l’unité-cadre (échelle de l’analyse et pertinence de l’unité isolée), et des questions d’ordre terminologique (qu’entendre par unité grammaticale, sémantique, discursive, prosodique ?) et épistémologique. A quel niveau notre analyse – quel qu’en soit le champ d’application – se situe-t-elle et à quelle(s) fin(s) ? Faut-il penser à l’instar de Rastier que le global détermine le local ? L’analyse grammaticale peut-elle se limiter à l’unité phrase ?

Le colloque doit permettre la mise en perspective aussi bien d’analyses empiriques que de travaux portant sur les approches théoriques. Nous incitons à présenter des travaux portant aussi bien sur des supports écrits que sur des supports oraux, sans écarter une possible dialectique entre les deux formes de discours.

Les communications attendues porteront sur des problématiques ayant trait aux différents champs du domaine de la linguistique de l’anglais en priorité ou du français (syntaxe, sémantique, morphologie, phonologie, pragmatique, sociolinguistique, traductologie etc.).

Les propositions de communication peuvent être soumises en français ou en anglais sous la forme d’un résumé de 1 page maximum (Times New Roman, police 12). Chaque proposition comprendra un titre ainsi qu’une bibliographie sélective. Elle doit être envoyée sous forme anonyme en pièce jointe (format Word et PDF), accompagnée d’un document comportant le nom, l’appartenance institutionnelle, le titre de la proposition et les coordonnées de l’auteur. Merci de ne pas inclure d’éléments d’identification dans la proposition.

Date limite d’envoi des propositions : 15 avril 2015

Avis d’acceptation : 15 juin 2015

Ces propositions sont à adresser à l’adresse suivante :

colloque-micro-macro-contact@univ-lorraine.fr

Les langues de communication sont le français et l’anglais.

A l’issue du colloque une sélection des articles pourra donner lieu à une publication. La publication de “Micro-/macro- : quels enjeux en linguistique anglaise?” est prévue dans Modèles Linguistiques, publication tome
XXXVII, vol. 74, 2016.

Conférenciers invités :

Jean-Charles Khalifa (Université de Poitiers)

Gunther Kaltenböck (Université de Vienne, Autriche)

Call for Papers

« Le texte se présente comme une extrapolation de la phrase. » (M. Wilmet, Grammaire critique du français, Paris, Hachette-Duculot, 1997, p. 582)

« La construction interne d’une clause est essentiellement faite de rapports de rection (sélections, accords) (…) Au-delà la combinatoire est d’une tout autre nature [reposant] sur des rapports de présupposition ou de production d’information. » (A. Berrendonner, « La phrase et les articulations du discours », Le Français dans le monde, Recherches et applications, février-mars 1993, p. 22)

“A clause is a lexicogrammatical object, a structure of wording; whereas a text is a semantic object, a structure of meaning.” (M. Halliday, [1982] “Text semantics and clause grammar:  how is a text like a clause”, in J.J. Webster (ed.), On Grammar (Vol. 1 in The Collected Works of M.A.K Halliday, 2002, p.242)

These quotations enable us to bring together different levels of discourse, i.e. wording, clause, sentence and text, and invite us to question the relationships between various language units (word, phrase, prosodic unit, sentence, paragraph, text, speech…).

The aim of the conference will be to entice a dialogue between specialists of micro-linguistic analysis and specialists of macro-linguistics, i.e. of a wider and more contextualized analysis. The purpose will be to put into perspective our analytical practises and to reach a better understanding of the interaction between different linguistic levels.

For instance, this will involve questioning the interdependence/independence of various linguistic levels (segmental/suprasegmental, discourse/language, syntactic unit/informative or discourse unit…) in the analysis of language phenomena in particular, be it on a micro level (e.g. on the syntactic level of isolated markers) or on a macro level (e.g. on the level at which units combine together, for example discourse and informational units, argumentative/rhetorical or narratological structures), or even on an intermediate level (e.g. anaphoric relationships, contextualized construction of meaning).

The problem of what unit to take as framework arises here (level of analysis and relevance of isolated units), along with terminological and epistemological questions (what do we mean by grammatical, semantic, discursive or prosodic units?). What is our level of analysis and what are our purposes? Should one consider, along with Rastier, that the global level shapes the local level? Can grammatical analysis limit itself to sentence units?

This conference should help (re)consider both empirical analyses and theoretical approaches. Participants are welcomed to present works on written or oral sources, without leaving aside a double perspective.

We expect presentations pertaining to various fields of English linguistics mainly, and of French linguistics (syntax, semantics, morphology, phonology, pragmatics, sociolinguistics, traductology, etc.).

Proposals should be submitted in French or English. They should be one page long (Times New Roman, size 12) and include a title as well as a selected bibliography. Submissions should be sent as anonymous Word and PDF documents attached to the message, with a second document indicating the author’s name and university, the title of the abstract and the author’s contact information.

Submission deadline: 15 April 2015

Notification of acceptance: 15 June 2015

Proposals should be sent to the email address below:

colloque-micro-macro-contact@univ-lorraine.fr

Conference languages: French and English.

After the conference, a selection of papers may be considered for publication.

Keynote Speakers:

Jean-Charles Khalifa (University of Poitiers)

Gunther Kaltenböck (University of  Vienna)

Advertisements