Call For Papers: From Text(s) to Book(s)

Home Call For Papers Registration Academic
Program
Practical Information

(une version française se trouve en bas de page)

 ‘From Text(s) to Book(s)’

Hosted by the Université de Lorraine, Nancy, France, 

and SHARP-affiliated

 June 21-23 2012

From Text(s) to Book(s), an international conference sponsored by the IDEA (Interdisciplinarité dans les Etudes Anglophones) research group at Université de Lorraine (France), and supported by SHARP (The Society for the History of Authorship, Reading & Publishing), will explore the ways in which texts are materialised for consumption by the reading public. The organisers invite proposals that address this topic both from historical and contemporary perspectives. Papers that adopt a historical approach might discuss book production practices at specific periods or their evolution over time. Papers with a contemporary focus might deal with cases where the materialisation of texts does not necessarily involve production in the codex form, or discuss the impact that technological developments, like advances in digital printing and the emergence of devices such as Amazon’s Kindle Reader or Apple’s iPad, have had on the passage from text to ‘book’.

The conference situates itself in the lineage of recent studies in textual scholarship which emphasise the variety and instability of textual productions, and of works in book history which stress the influence that paratextual elements and the physical form(s) of printed material exert on readerly interpretation. It follows D. F. McKenzie in adopting a broad definition of texts ‘to include verbal, visual, oral, and numeric data, in the form of maps, prints and music, of archives of recorded sound, of films, videos, and any computer-stored information’. In this way, it invites interdisciplinary approaches to the topic. The conference title likewise echoes, and aims to expand upon, that of Hubert Nyssen’s 1993 work Du texte au livre, les avatars du sens, which studies the phases of mutation from the authorial text to the manufactured book.

The organisers invite papers that deal with fundamental theoretical questions about the making of texts (literary or other) as well as those that deal with practical case studies. Papers might address such issues as: the process by which a text gradually comes into being; the consequences of a single text being materialised in different formats and sizes (folio, quarto, octavo, etc.) and with varying paratexts (illustrations, critical commentary and apparatus, etc.); and the treatment of texts in mass production (mainstream hardcover and paperback editions, low cost and low quality editions, etc.) as opposed to more elitist productions (such as luxury editions and collectors books).

The organisers also encourage papers which reflect upon book practices in the electronic age. Issues that might be addressed include the influence of practices inherited from electronic media on the form(s) of printed books; the possibilities and challenges offered by ‘born-digital’ material; the growing place of audiobooks and interactive books in today’s market; the competition between print and electronic scholarly editions of classic texts; and the impact of digital readers on reading habits and on our current conception of the passage from text to ‘book’.

Proposals of no more than 300 words, for 25-minute presentations, should be sent to David Ten Eyck and Monica Latham (david.ten-eyck@univ-nancy2.fr, monica.latham@univ-nancy2.fr) before 20 January 2012. Articles based on conference papers will be considered for publication in the Book Practices and Textual Itineraries series, published by the Presses Universitaires de Nancy.

Conference Organising committee:  Nathalie Collé-Bak, Monica Latham, David Ten Eyck

 Du Texte au Livre, des Textes aux Livres

Colloque international

à l’Université de Lorraine, Nancy, France

E.A. 2338 IDEA (Interdisciplinarité dans les Études Anglophones)

21-23 juin 2012

Du Texte au Livre, des Textes aux Livres est un colloque international organisé par l’équipe d’accueil IDEA (Interdisciplinarité dans les Études Anglophones) de l’Université de Lorraine et soutenu par SHARP (The Society for the History of Authorship, Reading & Publishing). Les organisateurs proposent d’explorer la façon dont les textes sont matérialisés en vu d’être proposés à un public et lancent un appel à communications sur le sujet, qui pourra être abordé d’un point de vue historique ou contemporain. Les communications qui adopteront une perspective historique pourront par exemple s’intéresser aux modes de production du livre à une époque donnée ou à leur évolution au fil du temps. Celles qui se placeront dans une perspective contemporaine pourront envisager des cas où la matérialisation des textes ne prend pas forcément la forme du codex, ou discuter l’impact que les récents développements technologiques (tels que les avancées en matière d’impression numérique ou l’émergence de supports de lecture tels que le Kindle Reader d’Amazon ou l’iPad d’Apple) ont pu avoir sur le passage du texte au « livre ».

Ce colloque se situe dans la lignée des études textuelles récentes qui mettent en avant la variété et l’instabilité des productions textuelles, et des recherches en histoire du livre qui étudient l’influence que le paratexte et les formes matérielles de l’imprimé ont sur la lecture et l’interprétation des textes. Elle suit D. F. McKenzie dans sa définition large des « textes » (« I define ‘texts’ to include verbal, visual, oral, and numeric data, in the form of maps, prints, and music, of archives of recorded sound, of films, videos, and any computer-stored information »), encourageant ainsi les approches interdisciplinaires. Le titre choisi pour ce colloque fait également écho à l’ouvrage d’Hubert Nyssen, Du texte au livre, les avatars du sens (1993), et invite à considérer le passage entre la production auctoriale et la production éditoriale, et notamment les phases de mutation par lesquelles la première passe pour aboutir à la seconde.

Sont encouragées les communications qui traitent de questions théoriques fondamentales sur le façonnage des textes (littéraires ou autres) tout autant que les études de cas spécifiques. On pourra s’intéresser en particulier au processus de matérialisation du texte, aux conséquences de la matérialisation d’un même texte dans différentes formes, différents formats et différentes tailles et assorti de différents éléments paratextuels (illustrations, commentaires et appareil critique, etc.), ou encore au traitement des textes dans le cadre de la production de masse (livres de poche, éditions à large distribution, éditions bon marché, etc.) par rapport à la production dite élitiste (éditions de luxe, livres de collection, etc.).

Sont également encouragées les contributions qui abordent la question des pratiques du livre à l’ère électronique : par exemple, l’influence des pratiques liées au mode électronique sur les formes du livre imprimé ; les possibilités et les challenges offerts par le matériau conçu originellement sous forme électronique ; la place grandissante des livres audio et des livres interactifs sur le marché actuel ; la concurrence entre les éditions critiques d’œuvres canoniques sous forme numérique et papier ; ou encore l’impact, sous l’impulsion de nouveaux supports de lecture, du numérique sur les habitudes de lecture et sur notre conception du passage du texte au « livre ».

 Les propositions de communication, de 300 mots maximum, pour une présentation de 25 minutes, sont à envoyer à David Ten Eyck et Monica Latham (david.ten-eyck@univ-nancy2.fr, monica.latham@univ-nancy2.fr) avant le 20 janvier 2012. Les articles issus des communications présentées lors de ce colloque seront considérés pour une éventuelle publication dans la série Book Practices and Textual Itineraries publiée aux Presses Universitaires de Nancy.

Comité d’organisation : Nathalie Collé-Bak, Monica Latham, David Ten Eyck

Advertisements