Créatures et créateurs de Prométhée : Sources et migrations d’un mythe dans les arts et la littérature, 2008

[click here for English version]

Créatures et créateurs de Prométhée : Sources et migrations d’un mythe dans les arts et la littérature
14-15 Mars 2008
Comité d’organisation: Claudine Armand, Pierre Degott and Jean-Philippe Heberlé

Ce colloque, co-organisé avec l’équipe d’accueil « Ecritures » de l’Université Paul Verlaine-Metz, a ressemblé des participants venant aussi bien d’Europe que d’Amérique du Nord. Devant le nombre important de propositions intéressantes que nous avions reçues, nous avons été conduits à proposer des ateliers en parallèle. La répartition de ces ateliers sur les deux journées du colloque a privilégié une approche générique plutôt que chronologique. D’où la répartition des deux journées entre deux volets principaux, l’un, le vendredi, consacré de façon générale aux arts (peinture, cinéma, danse, musique), l’autre, le samedi, consacré plus spécifiquement à la littérature. Nous avons essayé de maintenir une certaine logique chronologique pour les communications du samedi, de manière à rester fidèles au cadrage initial : « On privilégiera une approche interdisciplinaire et comparatiste, qui puisse relever autant du registre diachronique que générique ».

Les participants ont pris soin de se caler sur la problématique du colloque et d’éclairer les liens qui existent entre les « créatures » et les « créateurs » de Prométhée, entre celles que le mythe a créées et celles que des hommes ont créées. La journée consacrée à la littérature a montré les rémanences et métamorphoses du mythe à travers les siècles, en soulignant comment tel ou tel aspect principal du mythe (Prométhée rebelle, Prométhée créateur, Prométhée comme métaphore de la connaissance apportée aux hommes) a été privilégié par rapport à un autre selon les époques, faisant écho avec certaines communications de la veille et confirmant que les références à Prométhée chez les créateurs transcendent la notion de genre pour refléter une conception propre à chaque époque ou à chaque épistémè.

Notre invitée d’honneur, la plasticienne américaine Randy Bloom, a abordé le thème dans son acception métaphorique, nous expliquant quel aspect du mythe entre en résonance avec son oeuvre, notamment par le travail sur la couleur et la lumière. Ainsi nous a-t-elle montré les passages de la lumière dans ses toiles, passages physiques créés par des procédés de glissement et de superposition de couches de peinture mais aussi passages métaphoriques suggérés par la qualité et la texture de la couleur. Son intervention a donné lieu à un riche dialogue entre l’artiste et l’assistance, nous permettant de mieux comprendre la création artistique, en particulier l’art abstrait.

Programme du colloque

Un recueil d’articles basés sur les communications du colloque a été publié par les Presses Universitaires de Nancy: Créatures et Créateurs de Prométhée (2010).