Doctoriales IDEA 2018/2019

Doctoriales tri-nationales, Juin 2019

https://campus.uni-saarland.de/unileben/anglisten-vernetzen-sich-mit-frankreich-und-polen

Doctoriales du 11 Décembre 2018

IMG_20181211_151731Doctoriales IDEA du mardi 11 décembre 2018, Metz

“Le corpus : constitution, sélection, argumentation” .

Pour amorcer les échanges, deux présentations ont été prises en charge par les doctorants.

Jérôme Chemin a débuté par une présentation de son sujet de thèse et du corpus qu’il étudie. Il a choisi de centrer son analyse autour des poèmes de Coleridge et de leur apport philosophique. En effet, de nombreux critiques ont déjà abordé la richesse de l’œuvre coleridgienne sur le plan philosophique. Il se sont toutefois intéressés plus particulièrement à sa prose et ont souvent négligé le support poétique comme un moyen de penser indépendant. Sa présentation a montré la complexité de limiter un tel sujet car il est impossible de séparer l’œuvre de son contexte.
Il a ensuite souligné la difficulté d’aborder le corpus à la fois sous le prisme de la philosophie et celui de l’analyse littéraire. L’interdisciplinarité nécessite de travailler sur les très nombreux textes sources qui ont inspiré l’auteur mais aussi à appliquer deux méthodologies différentes. Il a enfin présenté les solutions qu’il a trouvées pour traiter un aussi vaste corpus. Il a décidé d’alterner entre des micro-analyses littéraires et analyses surplombantes à l’aide de logiciels tels que Voyant Tools.
Les questions des autres doctorants et des professeurs présents l’ont amené à développer l’originalité de son sujet en lien avec son exploitation du corpus mais aussi à réfléchir à son approche théorique ainsi qu’à la dimension que l’analyse informatique prendra dans sa thèse.

Florine Berthe se proposait de traiter de la question du corpus en linguistique et plus particulièrement dans les travaux portant sur de l’anglais oral. A travers cette présentation elle souhaitait montrer que le choix du corpus et le choix du sujet de recherche vont de pair. Loin de s’agir d’un choix statique effectué à un moment donné, le choix du sujet et l’élaboration du corpus relèvent d’un processus dynamique dans lequel l’un va influencer l’autre.
Le propos était structuré en trois temps. Dans un premier temps elle a vu de quelle manière son sujet de recherche a influencé son corpus. Plus particulièrement elle s’est intéressée aux besoins auxquels son corpus devait répondre et aux contraintes que peut représenter le fait de travailler sur de l’anglais oral. Dans un second temps, elle a confronté ses besoins aux corpus déjà existants. Il n’existe actuellement pas de corpus répondant parfaitement à ses besoins et elle a présenté  alors les pistes à sa disposition suivies pour répondre au mieux à notre sujet de recherche. Enfin, sa dernière partie était davantage réflexive. Elle a porté un regard rétrospectif à la fois sur l’évolution de son corpus et de son sujet de recherche et a débattu du lien entre les deux.

Les débats ont porté sur l’importance donnée au corpus dans la chronologie du travail et sur la place physique dans le volume rédigé (annexes, amorce de la rédaction). Se sont posées des questions de contexte, d’envergure, de pertinence sans omettre les contre-exemples et leur usage.

Plusieurs doctorants ont apporté leur  témoignage à l’issue de la rencontre  :

For Talal Hawshar, it was very interesting to understand the logic underlying the development of my colleagues’ corpus. It seems that the question of thematic and chronological preference is primarily related to the different narrative genres treated by each one of us, especially with regards to the concrete differences between fiction and non-fiction. Furthermore, it was very useful to note the various ways in which the very concept of “pertinence” is understood by each researcher and how the choice of the corpus both depends on and reflects this understanding. Finally, I was glad that the question of the size of the corpus was introduced into the discussion. As an issue that I’m currently confronting, I was somewhat relieved to hear that some of my colleagues had faced the same issue at earlier stages and it was very beneficial to me to learn the approach which they adopted when addressing this issue, especially in terms of creating a balance between corpus size and their chosen methodologies, all in workable time frame.

For Laura Davidel, the discussion on how to approach a corpus was very stimulating. As in previous editions, the Doctoriales foster constructive feedback and idea sharing that challenge us to consider different angles in our research. This meeting also gave her the opportunity to find out more about her colleagues’ means of exploiting their corpora, especially in terms of software they use for analyzing and presenting their data.  

Les doctorants ont manifesté leur intérêt pour d’autres thèmes sur lesquels les prochaines doctoriales d’IDEA pourront porter, à savoir l’ancrage théorique, la mise en système des données, la pertinence de l’analyse sans oublier  un questionnement sur l’impact de leurs recherches.

Advertisements