Anita Jorge

Département/Department: Langues et Littératures Etrangères, Anglais/English
Grade/Position: Doctorante / ATER Université de Poitiers
Title: Doctorante/Doctoral Student

Domaines de recherche/Research Interests:
• Cinéma britannique des années 1940/ 1940s British cinema
• Musique britannique des XVIIIe et XXe siècles / 18th and 20th-century British music
• Etudes sonores / Sound studies
• Histoire culturelle britannique, histoire des médias / British cultural history, Media history

Sujet de thèse/ PhD subject:
“Do you think that modern war has no music?”: the soundscape of Great Britain in the Second World War and its treatment in British cinema of the period

Diplômes/Degrees:
• Master 2 d’Etudes Anglophones (2013) – Ecole Normale Supérieure de Lyon
• Agrégation d’Anglais (2012)
Adresse: UFR Langues et Littératures Etrangères, 3 place Godefroy de Bouillon, BP 3397, 54015 Nancy cedex, France
Téléphone/Phone: +33(0)6 07261089
Emailanita.jorge1@gmail.com

Site personnelhttps://univ-lorraine.academia.edu/AnitaJorge

Projets en cours / Current projects

La thèse d’Anita Jorge porte sur la façon dont la perception individuelle du paysage sonore Londonien pendant le Blitz, fragmentée et clivante, est retranscrite au cinéma en un tout rassurant et fédérateur, à travers un processus de rationalisation et de « musicalisation » des sons de la guerre, ainsi que par l’établissement d’icônes sonores universelles. Ce passage de l’individuel au collectif, cette volonté de rassembler les Britanniques en un peuple uni contre l’ennemi, est le fondement du discours officiel de propagande de la Seconde Guerre mondiale en Grande-Bretagne, qui repose sur la rhétorique du « People’s War » et du « pulling together » (unité du peuple par-delà les divisions sociales, géographiques, générationnelles…). Le cinéma britannique de l’époque traduit un véritable « humanisme sonore », qui se veut reflet des idéaux sociaux de plusieurs cinéastes, tels que Humphrey Jennings, Len Lye, Harry Watt, John Eldridge, Charles Frend, JB Holmes, ou encore Alberto Cavalcanti. Cette thèse rend également compte de la genèse des expérimentations sonores britanniques au cinéma, notamment au sein du mouvement documentaire de John Grierson et ses confrères, le Crown Film Unit, et des modalités que prennent ces expérimentations dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale.

Advertisements