Enjeux et Positionnements de l’Interdisciplinarité: Appel à communications

[click here for the English version]

Home Appel à communications /
Call For Papers
Registration Academic
Program
Renseignements pratiques /
Practical Information
 

Enjeux et Positionnements de l’Interdisciplinarité
9-10 mars 2012

Date limite pour les propositions de communications: 6 janvier 2012

L’équipe de recherche I.D.E.A. (Théories et pratiques de l’interdisciplinarité dans les études anglophones) lance un appel à communications pour son colloque international ‘Enjeux et Positionnements de l’Interdisciplinarité’. Ce colloque, qui aura lieu sur le campus lettres et sciences humaines de Nancy, les 9 et 10 mars 2012, sera l’occasion de réflechir à la position que les théories et méthodes interdisciplinaires occupent dans les universités aujourd’hui, ainsi qu’aux outils analytiques que les chercheurs emploient pour se positionner entre des disciplines existantes.

Le colloque se focalisera particulièrement sur le domaine des études anglaises—un domaine qui, par son histoire et par ses objets d’étude, a été particulièrement concerné par les débats relatifs aux divisions traditionnelles entre disciplines et leurs limites. Les organisateurs sollicitent également des contributions de collègues travaillant dans d’autres domaines, dont les sujets de recherche sont en relation avec ceux des études anglaises (sciences du langage, histoire, didactique, littérature comparée, histoire de l’art, etc.).

Les approches interdisciplinaires sont actuellement considérées comme des réponses souhaitables, voire nécessaires, aux différentes exigences (intellectuelles, éthiques et institutionnelles) qui conditionnent la recherche et la pédagogie au sein des universités. Ceci a donné lieu à un débat (parfois animé) concernant le positionnement des recherches interdisciplinaires dans les universités. Les conditions de travail d’un nombre croissant d’enseignants et chercheurs sont transformées par les restructurations en cours des universités et instituts de recherche selon des logiques interdisciplinaires, qui conduisent à ce que des disciplines autrefois distinctes se fondent dans des plus grandes unités d’enseignement ou de recherche, que cela soit un choix volontaire (pour exploiter un terrain scientifique commun), pour des raisons pratiques (la nécessité financière ou le désir de créer des structures plus compétitives) ou un mélange des deux.

En France, on constate qu’une tension existe parfois entre l’ouverture d’étudiants et de chercheurs aux démarches interdisciplinaires–telles les études culturelles, la sociolinguistique, les ‘gender studies’ ou ‘eco-criticism’–et l’importance que la division traditionelle entre littérature, linguistique et civilisation continue à avoir pour les concours et pour les décisions des comités de sélection concernant les postes universitaires. (En effet, le nom de l’équipe de recherche I.D.E.A. reflète lui même cette tension, affirmant à la fois une mission interdisciplinaire et un attachement à la notion ‘d’études anglophones’.)

En parallèle à ce débat sur le positionnement de l’interdisciplinarité au sein des universités et des instituts de recherche, les organisateurs encouragent des communications qui contribuent à une réflexion sur les outils analytiques que les chercheurs exploitent pour se positionner de façon productive entre des disciplines existantes. Des communications qui contribuent à cette démarche théorique pourraient, par exemple, traiter

  • la traduction comme démarche interdisciplinaire, entraînant des passages entre différentes langues et l’étude en parallèle de deux ou plusieurs textes
  • les outils théoriques et analytiques qui permettent la mise en relation de textes littéraires, arts visuels et musique, ainsi que la mise en relation de ces productions culturelles avec d’autres disciplines comme la sociologie, la philosophie et l’histoire. Le but est de démontrer les façons dont chaque texte ou forme artistique bénéficie d’une interaction/confrontation avec les autres et peut être analysé à partir du contexte historique, sociologique, idéologique et esthétique de leur production et réception
  • la nature intrinsèquement interdisciplinaire de la ‘civilisation’ et l’importance qu’elle occupe, en conséquence, dans l’enseignement des langues étrangères en France, aux côtés des disciplines traditionnelles de la littérature et la linguistique
  • l’étude des productions littéraires en utilisant la perspective d’autres disciplines (par exemple, à travers une prise en compte du cadre légal et économique qui determine la façon dont les textes littéraires sont produits et distribués)
  • la nécessité d’une approche interdisciplinaire pour l’étude d’époques comme le Moyen-Âge, quand les frontières politiques et linguistiques étaient moins importantes et plus perméables qu’aujourd’hui, et lorsque les divisions entre disciplines qui caractérisent l’université moderne n’avaient pas encore été établies
  • des applications pédagogiques des théories et méthodes interdisciplinaires.

Des propositions de communications de 300 mots maximum, pour des présentations de 20 minutes, sont à envoyer à David Ten Eyck et Vanessa Boullet (david.ten-eyck@univ-nancy2.fr, vanessa.boullet@univ-nancy2.fr) avant le 6 janvier 2012. Une sélection d’articles basés sur les présentations au colloque sera publiée dans la série Regards croisés sur le monde anglophone, publiée par les Presses Universitaires de Nancy.