Pôle 3 : Matérialités: textes, discours

Directeur : Yann Tholoniat
Projets
"Book Practices and Textual Itineraries" (Nathalie Collé, Monica Latham)

This project is interested in texts not only as means for conducting literary or poetic analysis, but also as objects that can be studied in their own right, as material sites of readerly and writerly activity, and as part of the process of book production, distribution and reception

« Oralité » (Isabelle Gaudy-Campbell)

Le projet oralité s’oriente vers une réflexion sur des concepts (thème, rhème) dans une perspective théorique. Nous chercherons à les appréhender selon différentes approches linguistiques : function grammar, pragmatique, énonciation. Nous travaillerons  à l’aide de corpus oraux considérés dans des conditions de production spontanées. Grâce aux échanges avec des spécialistes de la linguistique de corpus,  les membres de l’axe Oralité auront accès à des corpus scientifiques bilingues, ce qui permettra d’approfondir la question des pratiques discursives dans les communications scientifiques ainsi que celle des pratiques traduisantes.

« La Formule » (Colette Stévanovitch)

Les deux projets principaux  de ce projet sont d’une part la publication de romans moyen-anglais en traduction française et d’autre part l’organisation d’un colloque bisannuel consacré à l’utilisation de formules dans la culture médiévale.

« Contrastivité » (Catherine Delesse, Catherine Chauvin)

Partant du principe que linguistique et traductologie sont des disciplines séparées et autonomes, force est de constater cependant qu’elles ont partie liée. Qu’on le veuille ou non, la traduction est fondamentalement une opération langagière qui intéresse le linguiste à plusieurs égards. Ce projet étude ce rapport entre la linguistique et la traductologie dans le cadre d’une juxtaposition des disciplines où l’une apporterait à l’autre ses outils ou d’une justification, ou bien comme un parcours, comme si l’une conduisait à l’autre. L’évolution de la recherche, sous l’effet d’une technicisation des outils d’investigation des phénomènes langagiers, rend en effet ce débat nécessaire.

"Voix et silence dans les arts/Voice(s) and silence in the arts" (Claudine Armand)

Le projet quinquennal Voix et silence dans les arts, crée au début de l’année 2016, vise à favoriser l’ouverture et les échanges entre enseignants chercheurs, théoriciens et praticiens, désireux d’interroger le rapport complexe entre la/les voix et le silence dans les arts plastiques, le théâtre, la performance, le cinéma, la musique, la danse etc., y compris la littérature dans sa dimension performative. Pluri- et interdisciplinaire, il concerne toute production artistique orale qui se construit à partir ou dans cet espace de l’entre-deux où l’art fait fusionner la voix et le silence, deux notions pensées non pas comme des entités isolées et antagonistes mais conjointement, dans l’articulation et la tension qui les animent.