2017-2018 Seminar Series

Each academic year, the various projets de recherche within IDEA hold seminars relevant to their interdisciplinary projects. While the themes of these seminars change, they represent the main research thrusts of the team on the whole.

For the academic year 2017-2018, IDEA is offering the following lectures as part of its “Seminar Series.”

Jeudi, 30 novembre 2017

18h-19h30 (Nancy)

Christian Auer, Professeur Émérite
Université de Strasbourg  (SEARCH)

Prof. Auer, qui est spécialist de la civilisation britannique, études victoriennes et édouardiennes, études écossaises, études postcoloniales, genre, et identité et nation, est l’auteur des ouvrages suivants : Improvement, Pauvreté, evictions et émigration dans la presse d’Inverness de 1845 à 1855 (Paris, Editions Publibook, 2004, 644 p.) ; avec Dubois Nayt A. et Duclos N., Femmes, pouvoir et nation en Écosse du XVIème siècle à aujourd’hui (Villeneuve d’Asq : Presses Universitaires du Septentrion, 2012, 150 p.) ; Luttes et résistances des femmes écossaises, 1838-1915 (Paris, L’Harmattan, Collection des idées et des femmes, 2013, 240 p.) ; et Scotland and the Scots 1707-2007 A Reader, Strasbourg : Presses Universitaires de Strasbourg, 2013, 384 p.

“Brexit, une réflexion distanciée”

Il est indispensable, surtout devant la masse d’informations qui circulent sur le Brexit, de proposer une réflexion distanciée  en essayant de remettre les négociations et débats actuels dans un contexte plus large. Cette conférence commence par un rappel des circonstances qui ont amené David Cameron à proposer le référendum, examine les différent soutiens aux camps du Leave et du Remain, analyse les lignes de fractures résultant du vote du 23 juin 2016, aborde la question des profondes divisions au sein du gouvernement et du parti conservateur, étudie les différents points qui font l’objet des négociations à l’heure actuelle et conclut en remarquant que le référendum ne fut qu’un simulacre de démocratie destiné à faire croire aux citoyens britanniques qu’ils étaient en mesure de répondre à une question simple en apparence mais aux multiples ramifications toutes plus complexes les unes que les autres.

Cette conference se propose donc d’examiner les points suivants :

  • Les circonstances qui ont amené David Cameron à proposer le référendum du 23 juin 2016
  • Les camps du Leave et du Remain
  • Les lignes de fractures résultant du vote
  • Les profondes divisions au sein du gouvernement et du parti conservateur
  • Le déclenchement de la procédure du Brexit (article 50 du traité sur l’Union Européenne)
  • Les élections générales du 8 juin 2017
  • Les différents points qui font l’objet des négociations
  • La complexité et la difficulté des négociations
  • Les différentes formes du Brexit : du « hard » vers le « soft ».
Le 14 février 2018

16h30 en B11 (Metz)

 J Frenk (Université de Sarrebruck) 

The Victorian Poet: Alfred Tennyson

Alfred Tennyson and his poetical works are commonly perceived as being typically Victorian, almost as typical as Queen Victoria herself. But the man who was the Queen’s poet laureate from 1850 until his death in 1892 was too complicated an individual to easily fit into categories, be they ever so vague. This lecture seeks to situate Tennyson and his poetry in selected contexts of his and its own time, to show that, poetically, he was both a pillar of the establishment and a risk-taker, and to contend that the beauty and depth of his poetry still resound in the 21st century. We will also briefly discuss some recent uses that have been made both of Tennyson’s cultural clout and of his poetry.

Le mardi 27 mars
18h – 19h30 , Salle A313 (CLSH, Nancy)
Jean Viviès (Université Aix-Marseille et président du CNU)
Axe “dynamiques transculturelles et transnationales”
Ancien élève de l’ENS de Saint-Cloud et agrégé d’anglais, Jean Viviès est professeur de littérature britannique à l’université d’Aix-Marseille. Ses travaux portent sur la littérature du XVIIIe siècle, les récits de voyage et la traduction. Auteur de nombreux articles, il a notamment publié James Boswell. État de la Corse (Éditions du CNRS, 1992) et Le Récit de voyage en Angleterre au XVIIIe siècle : de l’inventaire à l’invention, P. U Mirail, 1999 (traduit en anglais sous le titre d’English Travel Narratives in the Eighteenth Century: Exploring Genres, trans. C. Davison, Ashgate, 2002). Il est également l’auteur de plusieurs traductions. Il a dirigé le laboratoire de recherche angliciste LERMA à l’université d’Aix-Marseille, où il co-anime le séminaire de recherche Britaix XVII-XVIII. Fondateur de la Société d’étude de la littérature de voyage du monde anglophone (SELVA), il est président d’honneur de la Société des Anglicistes de l’Enseignement supérieur (SAES).

Son dernier livre : Revenir/devenir. Gulliver ou l’autre voyage, Paris : Editions rue d’Ulm, coll. “offshore, 2016. Prix de la SELVA.

Modernité d’un classique ? Gulliver’s Travels (1726) de Jonathan Swift”.

Sera abordée la question de la réception et des angles d’approche contemporains d’un texte classique.

Le mardi 29 mai,  18h à 19h30 (Nancy, salle A313)

Giovanni Pietro Vitali (MIMMOC, Université de Poitiers, bourse Marie Curie – Horizon 2020)

Axe “dynamiques transculturelles et transnationales”

 

Dans le cadre de notre réflexion sur les Figures du Passeur (dans un contexte transnational et transculturel), notre conférencier invité Giovanni Pietro Vitali (MIMMOC, Université de Poitiers ; bourse Marie Curie – Horizon 2020) propose de s’intéresser aux figures de la nouvelle musique populaire italienne en mettant en avant des musiciens passeurs, souvent situés à la marge, qui nourrissent cette musique et la relaient en Europe, avec des échanges musicaux en Italie, mais aussi en France et en Angleterre. Après avoir proposé une définition de la nouvelle musique populaire, il explorera ses racines anglaises et françaises avant d’établir un lien entre nouvelle musique populaire et littératures nationales (italiennes et étrangères). 
 Le mercredi 30 mai,Salle internationale de la MSH

Atelier, réflexion et une formation sur les outils numériques au service de la recherche en sciences humaines.

L’atelier sera animé principalement par Giovanni Pietro Vitali.

Participeront également : Bérengère Stassin (CREM) de l’IUT Charlemagne, experte en médiation documentaire et identitaire en ligne ; et Samuel Nowakowski (LORIA), spécialiste de la modélisation des usages du web et de l’identité par le numérique et leurs mises en œuvre dans des projets transversaux en eEducation, entre autres.

 

 

La conférence du 20 mai se poursuivra le lendemain et  l’occasion d’une réflexion et d’une formation sur les outils numériques au service de la recherche en sciences humaines. La recherche de Giovanni Pietro Vitali (et notamment celle présentée lors de sa conférence du 29 mai) a été conduite grâce à l’exploration d’outils numériques qui lui ont permis de comparer des textes de chansons écrites par des groupes musicaux d’inspiration populaire selon leurs caractéristiques linguistiques, thématiques et politiques. Le second volet de cette manifestation revient aux sources de sa recherche afin de permettre aux auditeurs de comprendre par quels moyens (selon quelle méthode et avec quels outils numériques) il a obtenu les résultats présentés lors de sa conférence et ainsi pu identifier les influences anglaises et françaises au sein de la nouvelle musique populaire. Pour se faire, il présentera les logiciels qui ont été utilisés et qui lui ont permis de déchiffrer ces influences transculturelles par un biais technologique.

Cet atelier de présentation sera ouvert aux anglicistes du laboratoire IDEA mais aussi aux chercheurs en sciences humaines intéressés par les humanités numériques.

Mercredi 13 juin,
Cinéma Caméo St Sébastien  à 9h30, Projection du Complexe de la Salamandre suivie d’un débat.
14h30, table Ronde  sur le campus Lettres en G04 (animée par Jean-Marie Lecomte, avec  Stéphane Manchematin, l’audio-naturaliste Marc Namblard et le mixeur du film Lionel Thiriet). 
Le groupe “Voix et silence dans les arts”  organise  un séminaire consacré entièrement au cinéma. Comme en juin 2017 à l’occasion du colloque international sur “voix et silence”,  IDEA a de  nouveau le plaisir d’accueillir Stéphane Manchematin, auteur du film “Complexe de la Salamandre”, co-réalisé avec Serge Steyer.
Son dernier film, L’esprit des lieux, également réalisé avec Serge Steyer, n’est pas encore sorti en salle et pourra être vu en exclusivité.
Le film a été sélectionné au 40e festival Cinéma du Réel.
“Deuxième co-réalisation de Serge Steyer et Stéphane Manchematin, auteurs de l’excellent Complexe de la Salamandre, ce portrait du preneur de sons Marc Namblard est un ravissement pour les yeux mais plus encore pour les oreilles, tant la nature y chante, y craque, y grince, y siffle, y crisse, y vibre et y vrombit. On y suit ce « chasseur de silences », comme il se définit curieusement lui-même, de sa forêt des Vosges à celle de Guyane, et d’une nuit avec sa fille dans un sous-bois hanté par le brâme des cerfs, à des moments passés à sélectionner des sons avec un musicien qui veut les exploiter. On l’y voit également écouter avec son frère des bandes qu’enregistrait leur père de leur vie quotidienne lorsqu’ils étaient enfants, souvenirs encapsulés et chargés d’émotions plus que ces photos de famille dont on fait des albums (…)”.

 

Advertisements